colonies vacances

Est-ce une bonne idée d’envoyer son enfant de 8 ans à une colonie de vacances à l’étranger ?

Les colonies de vacances sont l’occasion pour les enfants de pratiquer plusieurs activités et loisirs éducatifs et de détente. Ce séjour est surtout un projet pédagogique dont les jeunes reçoivent un encadrement particulier. Ce type de vacances peut également être organisé à l’étranger pour faire découvrir aux enfants d’autres horizons en dehors de leur quotidien.

Les bienfaits d’envoyer son enfant de 8 ans à une colonie de vacances à l’étranger

Les colonies de vacances à l’étranger sont très avantageuses parce qu’elles permettent aux jeunes de faire découvrir d’autres pays et d’autres endroits en dehors de leurs lieux d’habitations. En effet, ce type de voyage est un excellent moyen de s’ouvrir au monde et de vivre dans un environnement différent de ce qu’on connaît au quotidien. Pour cela, les organisateurs emmènent les jeunes dans des lieux historiques, dans les villes pour rencontrer la population locale et également de se divertir dans les parcs. Lors de cette colonie de vacances 8 ans à l’étranger, les enfants ont aussi l’occasion de connaître d’autres cultures, de se familiariser avec d’autres langues et surtout d’apprendre à être indépendants.

Outre ceux-ci, l’avantage des colonies de vacances à l’étranger c’est qu’elles offrent également aux adolescents un cadre idéal pour se faire de nouveaux amis tout en apprenant la vie en communauté et les valeurs de respect des règles et d’autrui.

Les formalités administratives nécessaires pour partir en colonie de vacances à l’étranger

Organiser un séjour à l’étranger avec des mineurs dans le cadre d’une colonie de vacances nécessite de faire quelques formalités administratives. En effet, pour les enfants âgés de 8 ans de nationalité française par exemple, les parents doivent donner un titre attestant l’identité du mineur aux organisateurs du voyage si la destination du séjour se trouve dans l’État membre de l’Union européenne. Mais si on opter pour un pays tiers à l’Union européenne, il faut en plus de l’identité du mineur, un visa d’entrée dans le pays de destination.

Par ailleurs, quant aux jeunes ressortissants d’un État tiers de l’Union européenne, il faut que les jeunes fournissent un accord exprès d’un détenteur de l’autorité parentale et également d’un titre certifiant l’identité du mineur. Il faut savoir que les dossiers acceptés pour certifier l’identité du mineur sont un passeport en cours de validité, après accord des parents, une carte nationale d’identité, un passeport collectif jeune et également un passeport collectif établi sur la base d’une convention bilatérale.