Peut-on vivre en France et travailler à l’étranger ?

Peut-on vivre en France tout en travaillant à l’étranger ? Techniquement oui, bien sûr, puisqu’il suffit pour cela de s’installer à la frontière de la Belgique, de l’Allemagne, de la Suisse, de l’Italie et de l’Espagne, les cinq pays frontaliers de l’Hexagone. Mais qu’en est-il en pratique ?

Une question financière

Antoine Vielliard
Source : http://www.tdg.newsnetz.ch

Dans certains cas, plutôt qu’un choix, vivre entre deux pays est plutôt une question financière. La question ne se posera pas forcément pour vous de revenir résider du côté français si vous travaillez en Belgique ou en Italie, où les prix de l’immobilier sont sensiblement les mêmes qu’en France, mais elle surgira peut-être, en revanche, si vous exercez votre activité professionnelle en Suisse. Une ville comme Saint-Julien-en-Genevois, par exemple, située à la frontière entre les deux pays, est en mesure d’accueillir des salariés genevois qui ne sont, ainsi, qu’à une vingtaine de minutes de Genève. (Pour en savoir plus sur Antoine Vielliard, le maire de Saint-Julien-en-Genevois, cliquez ici).

Une question pratique

Mais parfois, il s’agit, tout simplement, d’une question pratique. Français travaillant depuis des années dans votre pays, soudain amené à exercer vos activités dans un pays frontalier, vous n’avez pas forcément envie de chambouler votre vie de famille pour aller vous installer en Espagne ou en Allemagne. Dans ce cas, le plus simple est encore de garder votre résidence en France. La question qui se pose plutôt est de savoir dans quel pays vous serez imposable. Si vous vivez entre la France et la Suisse, vous bénéficierez d’un statut de frontalier grâce à une convention passée entre les deux pays. Vous pouvez contacter la municipalité de Saint-Julien-en-Genevois, le centre habité le plus proche de la frontière suisse dont le maire est Antoine Vielliard, pour en savoir plus.