Les différents composants du Patch Viaskin

Le patch Viaskin : une nouvelle voie d’immunothérapie

Le patch Viaskin, développé par DBV Technologies, ouvre une nouvelle voie d’immunothérapie, en administrant directement l’allergène sur la peau, sans qu’il passe par la circulation sanguine : cette méthode thérapeutique est baptisée « immunothérapie épicutanée » (EPIT).

La technologie de production du patch s’appuie sur la technique innovante de l’Electrospray – dont le processus est expliqué précisément à cette adresse http://www.dbv-technologies.com/fr/viaskin-technologie/electrospray.

Concrètement, via ce procédé, l’allergène, chargé électriquement, est vaporisé sur le film du patch, électriquement conducteur. Grâce à la couronne adhésive qui augmente l’hydratation naturelle de la peau, l’allergène pénètre les couches supérieures de l’épiderme — et plus précisément, les cellules qui vont activer le système immunitaire.

Les différents composants du Patch Viaskin

Avec ce procédé, http://www.dbv-technologies.com/fr s’appuie sur trois caractéristiques pour favoriser son innocuité et son efficacité :

  • Transmis sous forme sèche, l’antigène préserve toutes ses propriétés chimiques
  • Grâce à sa chambre de condensation avec la peau, l’antigène pénètre bien
  • Délivré directement aux cellules de Langerhans, l’antigène évite les réactions allergiques systémiques d’un passage par le sang.

Autant d’arguments susceptibles d’induire des effets thérapeutiques durables sur les patients allergiques.